menu
en fr
search
Thank you for subscribing!
Terrasses et jardins

Les 6 meilleures plantes d’intérieur pour débutants

July 8, 2019
Mari Puts, You Had Me At GardeningMari Puts, You Had Me At Gardening

La tendance aux maisons vertes semble bien implantée et les fans de décoration intérieure font face à un léger dilemme. Les plantes ne sont pas un élément de décoration comme les autres et nécessitent parfois des soins très particuliers pour rester belles, si bien que ceux d’entre nous au pouce plus noir que vert hésitent souvent à se lancer dans la culture des plantes intérieures.

N’ayez crainte! Même si certaines plantes se fanent à la moindre maladresse, d’autres sont étonnamment robustes. Je vous présente ici six de mes plantes d’intérieur favorites faciles à cultiver, très décoratives et qui ne mettront pas votre patience à l’épreuve.

Plante araignée (chlorophytum comosum)

À la recherche d’une touche de verdure pour un coin difficile d’accès? La chlorophytum comosum, mieux connue sous le nom de plante araignée, est l’une des meilleures options de plantes d’intérieur suspendues faciles à soigner. Ses feuilles longues et ligneuses retombent en une cascade de verdure. Avec un peu de chance, votre plante araignée produira même ces rejets dont la plante tire son nom car ils pendent de la plante mère comme de petites araignées : vous pouvez les laisser en place ou les replanter selon la silhouette que vous souhaitez donner à la plante.

Les plantes araignées exigent peu de soins. Une lumière indirecte leur convient tout à fait, tout comme un terreau ordinaire. Gardez simplement le sol humide (jamais détrempé!) et arrosez de nouveau la plante quand la terre s’est asséchée à une profondeur de 5 à 8 cm (2 à 3 po).

Pourpier des bois (peperomia obtusifolia)

Le peperomia est un genre de plantes d’intérieur très populaire qui offre plusieurs variétés faciles à cultiver. Ma préférée est le robuste pourpier des bois (peperomia obtusifolia), une espèce caractérisée par son feuillage épais et cireux (joliment gaufré dans certaines variétés), qui rappelle celui des succulents. C’est ce qui rend le pourpier des bois si robuste : il peut tolérer qu’on oublie occasionnellement de l’arroser.

Comme le pourpier des bois est une plante rampante, ses rameaux s’allongeront progressivement vers le bas, ce qui un fait un choix tout indiqué pour une jardinière suspendue. Vous pouvez l’utiliser pour égayer n’importe quel endroit en hauteur, même s’il ne reçoit pas beaucoup de lumière. En fait, les peperomias n’aiment pas être directement exposés au soleil, si bien qu’un éclairage indirect ou même artificiel fera très bien l’affaire.

Pied d’éléphant (beaucarnea recurvata)

Le pied d’éléphant (beaucarnea recurvata) est le choix tout indiqué si vous avez un endroit bien éclairé comme un rebord de fenêtre ensoleillé qui profiterait d’une touche de verdure. Malgré ce qu’on pense parfois, le pied d’éléphant n’est pas un palmier mais bien un succulent et doit être cultivé comme tel. Un terreau à cactus graveleux, un pot qui s’égoutte bien et le plus d’ensoleillement possible sont la clé du succès pour garder le pied d’éléphant en santé. Arrosez-le quand le sol est entièrement desséché, ce qui peut signifier jusqu’à une fois par semaine en été.

Vous aimez l’apparence d’un pied d’éléphant au tronc déjà massif? Ne faites pas l’erreur d’acheter un spécimen plus petit dans l’espoir qu’il grandira à la taille qui vous plait. Cette plante croît très lentement : mieux vaut investir dans un spécimen plus mature!

CONSEIL : Le beaucarnea recurvata est sans danger pour les animaux familiers! Méfiez-vous simplement de ses feuilles ligneuses qui peuvent couper comme une feuille de papier quand on les frôle de trop près!

Misère (tradescantia zebrina)

Il existe en fait plusieurs plantes d’intérieur de genre tradescantia qui sont faciles à cultiver et communément offertes dans le commerce. L’une des plus populaires est le tradescantia zebrina dont les feuilles rayées pourpres quasi métalliques en font l’une des variétés les plus spectaculaires.

Le tradescantia zebrina est communément appelé « misère ». On ne sait pas trop d’où lui vient ce nom, mais c’est peut-être parce que la plante se contente de peu pour vivre et peut être colonisée à partir d’une bouture d’à peine 2 ou 3 cm. Du terreau ordinaire, un sol légèrement humide et un pot qui s’égoutte bien sont tout ce qu’il lui faut. Un peu de lumière indirecte et le tour est joué! Parce qu’elle est rampante, la misère convient parfaitement aux jardinières suspendues.

Clado (aegagropila linnaei)

Nous terminons la liste par une plante un peu bizarre. La clado, aussi appelée balle Marimo, n’est pas, malgré cette appellation, une boule de mousse, mais bien un type d’algue qui prend une forme sphérique dans certaines conditions de croissance. Je sais que cela ne semble pas très attirant, mais laissez-moi vous expliquer… La clado est l’un des choix les plus populaires pour les jardins submergés comme ceux cultivés en vase ou en bol. Il est super facile de les garder en vie puisqu’elles ne nécessitent rien de plus que de la lumière indirect et un peu d’eau fraîche de temps à autre.

Un petit élément aquatique accompagné de quelques roches et d’une ou plusieurs boules de clado font un parfait centre de table (qui, selon les principes du Feng Shui, devrait attirer l’énergie de l’élément eau dans votre foyer!).

Cultiver des plantes d’intérieur est plus simple que ne le pensent bon nombre d’amateurs de décoration. Le secret est de choisir la plante faite pour vous : si vous manquez encore d’assurance, rabattez-vous sur l’une des espèces peu exigeantes. Par chance, cela ne signifie pas que vous deviez sacrifier l’aspect décoratif puisque presque toutes les plantes d’intérieur, plus que nul autre accessoire, ajoutent un petit quelque chose à votre décor, chacune à sa façon. Elles purifient même l’air de votre intérieur. Bon jardinage!

Pour plus de conseils sur la façon de garder vos plantes d’intérieur saines et vigoureuses, visitez You Had Me At Gardening.