menu
en fr
search
Thank you for subscribing!
Terrasses et jardins

7 façons de prolonger votre saison de jardinage

August 26, 2019
Kyle HagertyKyle Hagerty

À l’approche des températures fraîches de l’automne, certains jardiniers sont prêts à déplanter leur potager d’été et à planter quelques légumes qui tolèrent le froid, tandis que d’autres hésitent à dire au revoir aux délicieuses tomates cerises ou aux poivrons qui commencent enfin à mûrir. Dans les climats méridionaux, les légumes d’été continueront à pousser sans trop de risques de gel ou de neige, tandis que dans les zones plus au nord, sans protection, bien des plantes habituées à la chaleur mourront dès le premier gel.

La bonne nouvelle, c’est que peu importe la région où vous jardinez, il existe de nombreuses façons de faire mûrir ces dernières tomates vertes et de prolonger la saison pendant encore quelques semaines, voire quelques mois.

Taillez la végétation exubérante

À ce moment-ci de la saison, il y a de fortes chances que vos plantes aient connu une croissance vigoureuse. Si vous jardinez dans un climat méridional, vous avez peut-être encore amplement le temps qu’une dernière période de croissance donne de nouveaux fruits qui mûriront cette saison, mais, pour la plupart des jardiniers, ce n’est pas le cas. Les nouvelles pousses demandent beaucoup d’énergie et empêchent vos plantes de profiter de la précieuse lumière du soleil. En taillant l’excès de végétation dans le haut de vos plants de légumes-fruits, vous redirigez cette énergie dans les fruits tout en améliorant l’exposition au soleil.

Pendant que vous y êtes, cueillez les fleurs et les jeunes fruits qui n’auront pas le temps de mûrir complètement.

Enlevez les plantes malades

À l’automne, nous sommes nombreux à avoir consacré beaucoup de temps à combattre les parasites, les champignons et les maladies. Les plantes envahies par les pucerons, l’oïdium ou toute autre maladie devraient être arrachées maintenant pour s’assurer que le problème ne se propage pas à d’autres plantes. Certains jardiniers mettront les plantes malades au compost, s’attendant à ce que la chaleur produite par le processus de compostage tue la maladie. Bien que ce soit souvent le cas, il est recommandé de se débarrasser complètement de ces plantes pour éviter le risque de réintroduire le problème dans votre potager.

Arrosez avant les vagues de froid

Avec la chute des températures et l’arrivée des précipitations, c’est le moment de l’année où les jardiniers réduisent l’arrosage ou éteignent complètement leur système d’irrigation. Il est toujours important de conserver l’humidité du terreau et jamais bon de le sursaturer, mais arroser avant une vague de froid est tout aussi important qu’arroser avant une vague de chaleur. Un terreau bien irrigué emmagasinera mieux la chaleur pendant le jour et la libérera pour réchauffer les plantes lors des épisodes de gel au sol. Assurez-vous toujours d’abreuver vos plantes la veille lorsqu’il y a risques de gel.

Protégez-les du gel

Peu de choses précipitent la fin de votre potager d’été comme un sévère gel automnal, mais il existe quelques façons simples et efficaces de protéger vos plantes tendres. Il faut d’abord déterminer le niveau de protection contre le gel dont vous aurez besoin et le moment où le premier gel est attendu dans votre région. Plusieurs ressources sont disponibles (comme le United States Department of Agriculture et l’Old Farmer’s Almanac) pour vous aider à trouver cette information, notamment des sites Web qui vous permettent de faire une recherche par code postal.

Une épaisse couche de paillis est une excellente façon de retenir l’humidité du sol et d’isoler les racines des plantes, mais le paillis augmentera le risque de dommages causés par le gel en empêchant la chaleur et l’humidité d’être libérées pour réchauffer l’air. Afin d’isoler efficacement vos plantes, assurez-vous de les couvrir complètement. Les plantes basses peuvent être tapissées d’une couche de paille peu dense, tandis que les plantes plus hautes peuvent être recouvertes d’un drap, d’une bâche et même de papier journal.

Pour une protection optimale contre le gel, une couverture antigel ou des couvertures flottantes sont très efficaces, sans oublier qu’elles permettent à l’air de circuler et à la lumière du soleil d’atteindre vos plantes. Pour éviter que le poids de ces couvertures n’exerce une pression sur vos plantes tendres et pour améliorer la circulation de l’air, construisez une serre-tunnel toute simple en créant des arceaux à partir de tuyaux en PVC de ½ pouce que vous recouvrirez ensuite d’une couverture antigel ou d’un film plastique. Après avoir planté les légumes qui tolèrent le froid, la serre-tunnel peut être laissée en place et recouverte d’une toile d’ombrage. Les légumes-feuilles plus tendres seront ainsi protégés en cas de vague de chaleur automnale. Vous pouvez ensuite remplacer la toile d’ombrage par une couverture antigel pour protéger ces mêmes légumes-feuilles tout au long de l’hiver.

Fertilisez

Les légumes-fruits, comme les tomates et les poivrons, sont très gourmands. Vous ne pouvez donc pas les fertiliser une seule fois lors de la plantaison et vous attendre à ce qu’ils continuent à produire une abondance de beaux gros fruits toute la saison. Afin de faire grossir vos tomates Beefsteak et de soutenir votre généreuse récolte de concombres jusqu’à l’automne, offrez-leur une dose d’engrais dès maintenant. Appliquez celui que vous avez utilisé cet été et, si vous êtes encore à la recherche d’un bon engrais, choisissez-en un qui a une teneur moins élevée en azote et plus élevée en phosphore et en potassium pour vos légumes-fruits.

Tout est une question d’emplacement

Si votre précieux plant de poivrons est en pot, vous n’avez qu’à le rentrer dans la maison la nuit pour le protéger du gel; le placer sous un arbre ou un auvent fait aussi parfois très bien l’affaire. Par contre, les choses se corsent lorsqu’il est question de plantes en pleine terre. À ce moment-ci de la saison, l’emplacement de vos plantes a déjà été déterminé, mais connaître les zones de votre potager les plus vulnérables au gel vous aidera à évaluer le niveau de protection dont vos plantes auront besoin.

Le terreau des zones de votre potager exposées au soleil d’après-midi emmagasine plus de chaleur, qui sera peu à peu libérée pendant la nuit. Les potagers aménagés entre des arbres ou des édifices et ceux aménagés le long d’une clôture, particulièrement ceux protégés au nord, sont moins vulnérables aux vents froids et au gel. Plus l’altitude augmente, plus la température de l’air descend. Toutefois, les dépressions topographiques emprisonnent l’air froid lorsqu’il s’installe de façon soudaine. Portez attention aux microclimats de votre potager et ne vous découragez pas lorsque les tomates de votre voisin survivent au gel, mais pas les vôtres.

Plantez vos légumes d’hiver entre vos légumes d’été

Si vous hésitez entre profiter encore un peu de votre potager d’été ou commencer à cultiver vos légumes d’hiver, essayez de planter ces derniers entre vos légumes d’été pour maximiser l’espace disponible dans votre potager. En optant pour cette technique, les plants bien établis fourniront de l’ombre aux jeunes légumes-feuilles tandis qu’ils s’établissent à leur tour. Ce processus vous permet de prendre une longueur d’avance sur votre potager d’hiver tout en permettant à vos légumes d’été de terminer la saison.

Dans certains potagers, en particulier ceux des climats nordiques, prolonger la saison de croissance estivale peut être un projet d’envergure. Si vous essayez ces techniques pour la toute première fois, commencez doucement. Choisissez une seule section de votre potager ou quelques-uns de vos meilleurs plants. Gardez en tête que les grosses tomates, comme les Beefsteak, ont besoin de plus de lumière du soleil que les petites pour mûrir, et devraient donc être les premières à partir si vous avez un choix à faire.

Tous les jardiniers ne connaîtront pas le même succès avec ces techniques. Déterminez celles qui fonctionnent le mieux pour vous et votre potager, puis perfectionnez-les au fil des saisons pour tirer le maximum de vos légumes d’été.