Nettoyez votre sécateur et sortez vos gants de jardinage. Le printemps est arrivé, apportant dans son sillage des journées plus longues, des fleurs fraîchement écloses et les tâches de jardinage annuelles. Dans la région du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Pacifique, c’est le temps d’émonder les arbres. Les premiers bulbes et fleurs sauvages sortent timidement du sol dans les régions du Nord-Est et des Grands Lacs. Plantez vos fines herbes et vos légumes au Texas, et n’oubliez pas les plantes compagnes. Pendant que vous y êtes, ajoutez un peu de nouveauté au jardin – indigène ou exotique – en tenant compte de la faune locale. Voici ce qu’il faut faire en mars aux États-Unis en fonction de la région.

Nord-Ouest

« Je ne suis pas certaine qui des fleurs de pommier et des pommes elles-mêmes je préfère, dit Karen Chapman (en anglais seulement), conceptrice-paysagiste, mais je sais que sans un émondage adéquat, les arbres ne seront pas aussi vigoureux et ne produiront pas autant de fruits qu’ils le pourraient. Mars est le dernier mois pour tailler les arbres fruitiers; aiguisez votre sécateur sans tarder! »

Obtenez son aide-mémoire de mars pour la région Nord-Ouest du Pacifique (en anglais seulement)

Californie

Plantez une bougainvillée dans un pot dès maintenant pour un effet spectaculaire au milieu de l’été, écrit Bill Marken (en anglais seulement), rédacteur de jardinage de la Californie. Il est préférable de choisir une des variétés compactes, comme la “Singapore Pink”, la “Temple Fire” ou la “Purple Queen”. Lorsque vous la plantez, évitez soigneusement de briser la pelote racinaire; les plantes y sont très sensibles. »

Obtenez son aide-mémoire de mars pour la Californie (en anglais seulement)

Sud-Ouest

« Vous aimez les agrumes?, demande Noelle Johnson (en anglais seulement), horticultrice de l’Arizona. Le mois de mars est le meilleur moment de l’année pour mettre en terre un nouveau citrus. Si vous avez besoin d’émonder vos citrus, c’est aussi le bon mois pour le faire. »

Obtenez son aide-mémoire de mars pour le Sud-Ouest (en anglais seulement)

Montagnes Rocheuses

« Lorsque vous planifiez votre potager, essayez d’y intégrer des plantes compagnes pour contribuer à protéger les autres végétaux, suggère Jocelyn H. Chilvers (en anglais seulement), conceptrice-paysagiste du Colorado. Parmi les bons partenaires pour les plants de tomates, on retrouve les membres de la famille de l’oignon, les carottes, le persil, les concombres, les capucines et les tagètes. »

Obtenez son aide-mémoire de mars pour les montagnes Rocheuses (en anglais seulement)

Texas

« Plantez vos légumes et vos fines herbes en pleine terre pour des mois de récolte, recommande Jenny Peterson (en anglais seulement), conceptrice-paysagiste. Les bettes à cardes, le chou cavalier, les concombres, les aubergines, les citrouilles, les courges d’été, les tomates, les tomatilles et les endives se transplanteront bien en mars – choisissez des plants en pot de 4 po en bonne santé (exempts de parasites et de maladies) à votre pépinière locale. Les fines herbes, notamment l’armoise, la ciboulette, la citronnelle, la menthe, l’origan, le romarin, la sauge, l’oseille, la santoline et le thym peuvent aussi être plantés. N’oubliez pas que la menthe tend à être très envahissante; vous pouvez la planter à même son pot de plastique de la pépinière pour empêcher ses racines de trop s’étendre. »

Obtenez son aide-mémoire de mars pour le Texas (en anglais seulement)

Plaines centrales

« Vous prévoyez peut-être boucher les trous avec des graminées ornementales indigènes, mais songez plutôt à ajouter des éléments architecturaux qui profiteront du même coup aux animaux sauvages, écrit Benjamin Vogt (en anglais seulement), consultant en jardinage du Nebraska. »

Obtenez son aide-mémoire de mars pour les Plaines centrales (en anglais seulement)

Grands Lacs

« Généralement vers la fin mars, la première des fleurs sauvages indigènes, l’hépatique à feuilles pointues (Hepatica nobilis var. acuta), commence à fleurir, écrit Barbara Pintozzi (en anglais seulement), consultante en jardinage , soit légèrement plus tôt que l’hépatique à feuilles rondes (Hepatica nobilis var. obtusa). Les deux variétés sont semi-persistantes et le retrait des feuilles mortes avant la floraison pourrait leur donner un bon coup de pouce. »

Obtenez son aide-mémoire de mars pour les Grands Lacs (en anglais seulement)

Nord-Est

« Portez attention aux bulbes précoces, écrit Charlotte Albers (en anglais seulement), conceptrice-paysagiste. Vous aurez peut-être de la difficulté à les apercevoir s’ils sont éparpillés sur une vaste zone, mais ils sont du plus bel effet après plusieurs mois d’absence de couleurs. Vous voyez ici l’iris réticulé (Iris reticulata), l’un des tout premiers bulbes éphémères à percer à travers l’humus et les débris de la fin de l’hiver. »

Obtenez son aide-mémoire de mars pour le Nord-Est (en anglais seulement)

Centre du littoral de l’Atlantique

 « Lorsque vous cherchez les nouvelles pousses, n’oubliez pas d’ouvrir l’œil pour des graines, conseille Amy Renea (en anglais seulement). Des gousses sont encore désespérément accrochées à certaines plantes, et il vous suffit souvent de récolter les graines pour les planter aussitôt. »

Obtenez son aide-mémoire de mars pour le centre du littoral de l’Atlantique (en anglais seulement)

Sud-Est

« Si vous avez toujours voulu planter une clématite sur votre boîte aux lettres, c’est le moment idéal pour en planter une, mais seulement s’il s’agit d’un endroit ensoleillé qui ne reçoit toutefois pas les chauds rayons du soleil d’après-midi, suggère Helen Yoest (en anglais seulement), rédactrice de jardinage. La clématite demande un bon sol bien irrigué. Ajoutez du paillis autour de la plante pour garder les racines au frais. »

Obtenez son aide-mémoire de mars pour le Sud-Est (en anglais seulement)