Pour plusieurs, l’hiver est un dur moment à passer et un mal nécessaire; la neige interfère avec nos projets de voyage, tandis que les journées venteuses nous glacent jusqu’aux os. Et pourtant, l’hiver est un miracle. Sans lui, beaucoup de plantes et d’animaux sauvages ne survivraient tout simplement pas. Voici quatre raisons de faire l’éloge de l’hiver.

1. Les plantes ont besoin de repos

Prenons pour exemple les herbacées vivaces – graminées, carex et plantes à fleurs qui meurent au sol chaque automne et repoussent au printemps. Après avoir dépensé beaucoup d’énergie à produire des fleurs, pour attirer les pollinisateurs, et des graines, ces plantes consacrent encore plus d’énergie à la croissance racinaire à l’automne. Au cours de l’hiver, elles profitent d’une période de quiescence salutaire, se reposant jusqu’à ce qu’elles soient prêtes à ressortir du sol dès le retour du beau temps.

Il est important de choisir des plantes adaptées et indigènes à votre région, puisque les vivaces habituées aux périodes de repos dans leur milieu naturel pourraient être forcées à pousser et fleurir si elles sont plantées dans un climat différent. Les plantes ligneuses, comme les arbres et arbustes, requièrent un certain nombre d’heures froides pour leur indiquer le retour du printemps. Les heures froides sont le nombre d’heures durant l’hiver où la température se situe entre 32 et 45 degrés Fahrenheit (0 et 7,2 degrés Celsius) et dépendent de la latitude de votre région.

Landscapes

 

2. La neige est un miracle

J’ai grandi au Minnesota avec une mère adepte du jardinage qui regardait la météo tous les jours, et j’ai rapidement pris conscience des avantages de la neige pour isoler les plantes. Lors des hivers avec un couvert de neige adéquat, la perte de plantes était presque inexistante, tandis que les hivers secs se traduisaient par un travail supplémentaire au retour du printemps.

La neige, avec ses poches d’air entre les flocons, est un merveilleux isolant thermique et acoustique. Au printemps, la neige hydrate le sol en fondant, remplissant du même coup les ruisseaux et les étangs pour favoriser la diversité de la faune dans les écosystèmes aquatiques et riverains.

Glencoe Residence Winter 4

 

3. Les graines adorent la neige

Beaucoup de graines ont besoin d’une période de stratification froide et humide pour germer au printemps; cette période va d’une semaine pour certaines à quelques mois et même une ou deux années pour d’autres. Être enfouie sous la neige est l’idéal pour une graine qui a besoin de stratification.

Laissez quelques-unes de vos plantes monter en graines, puisque vous pourrez ainsi observer les conditions qu’elles aiment et la façon dont elles préfèrent pousser. Je laisse certaines plantes remplir les espaces, alors que j’en utilise d’autres pour préparer la zone pour les vivaces à croissance plus lente.

L’hiver est aussi l’occasion parfaite pour devenir votre propre pépinière (en anglais seulement). Préparez vos lits de semence et pots de semis en utilisant des plantes au profil génétique varié, locales et à pollinisation libre, pour favoriser la création d’écosystèmes vigoureux et résilients.

Commencez votre jardin à partir de graines (en anglais seulement)

Winter Sedum

 

4. La faune utilise le jardin en secret

Votre jardin est encore bien vivant. Les oiseaux s’y cachent des prédateurs et se mettent à l’abri des éléments dans le couvert végétal dense créé par les graminées et vivaces laissées intactes pendant l’hiver et les aménagements réunissant des végétaux de structure variée, notamment des arbustes et des arbres de petite taille. De plus, les feuilles tombées l’automne précédent et une belle couche de neige offrent une couverture douillette aux papillons de nuit et larves de papillons, aux papillons adultes, aux abeilles adultes et larves d’abeilles, aux coléoptères, aux araignées et aux amphibiens hivernants, et bien d’autres.

Floating Cardinal.JPG

 

Houzz Related Links: