menu search
Thank you for subscribing!
Terrasses et jardins

12 façons de garnir votre jardinière intégrée

November 16, 2017
Houzz ContributorHouzz Contributor

Les jardinières intégrées sont des éléments d’aménagement paysager très polyvalents qui servent aussi parfois de bancs, de murets de soutien ou d’espace de culture sur les toits ou les terrasses. Cependant, il peut se révéler difficile de trouver des plantes qui poussent bien et ont belle allure dans ces bacs géants. Si vous cherchez des idées pour votre jardinière intégrée, jetez un coup d’œil à ces 12 types d’aménagement pour des jardins dont le style varie de contemporain à traditionnel.

 1. Contemporain. Pour donner une allure plus moderne aux aménagements en bacs intégrés, limitez la palette de couleurs et les formes de plante. Voyez par exemple ce jardin de toit de Sydney. Vous remarquerez que toutes les plantes – à l’exception de l’olivier dans le grand bac de bois rectangulaire — sont des couvre-sol d’un vert émeraude et que c’est la hauteur des bacs qui varie. Cette retenue en couleur et en hauteur confère un chic moderne au jardin en mettant tout l’accent sur la texture des plantes. On ne peut s’empêcher de vouloir caresser le doux tapis mousseux de zoysia matrella (ou gazon de Manille) planté sous l’olivier.
2. Sans tracas. La plantation de variétés aux formes graciles, comme des vignes ou des graminées ondoyantes, dans des jardinières intégrées donne une allure plus décontractée. Ce jardin de toit de Notting Hill, dans Londres Ouest, crée une atmosphère quasi méditerranéenne grâce aux jardinières intégrées remplies de calamagrostide à fleurs étroites « Karl Foerster » (Calamagrostis x acutiflora « Karl Foerster »), de romarin, d’echeveria, de lierre et de jasmin étoilé odorant (Trachelospermum jasminoides), qui couvrent le mur arrière.
Bien qu’à priori elles puissent ressembler à des arbres miniatures, les deux plantes en forme de sucettes géantes sont en fait des vignes matures (Vitis vinifera) conduites à la verticale qui, en été, produisent du raisin de table sucré que l’on cueille avec délice sur la terrasse.
3. Conifères. Sur cette terrasse de toit de Manhattan, la rangée de buis (Buxus sempervirens) plantée dans une jardinière intégrée derrière le banquette forme un fond de verdure net et ordonné. Les conifères ont l’avantage de garnir les jardinières à l’année — vous épargnant le temps que vous auriez consacré sinon à planter de nouveau des annuelles ou des vivaces plus fragiles — et de ne nécessiter que très peu de soins.

Outre le buis, d’autres conifères comme le thuya occidental (Thuja occidentalis), le laurier-cerise nain (Prunus laurocerasus « Nana »), le pin des bouddhistes (Podocarpus gracilior), le troène (Ligustrum spp.) et plusieurs variétés de pittorsporum constituent d’excellentes options pour les jardinières intégrées.

4. Croissance rapide. Rien ne vaut le bambou comme écran de verdure à croissance rapide. Dans cette cour intérieure de Melbourne, en Australie, la tendance du bambou à monter sans s’élargir en fait un bon choix pour garnir un mur vierge d’un feuillage luxuriant, sans occuper beaucoup de surface au sol.

Si vous plantez du bambou dans des bacs de construction robuste, vous n’aurez pas à craindre qu’il se répande dans d’autres sections du jardin (un réel souci lorsqu’on utilise du bambou dans un aménagement paysager). La haie de bambou « Golden Goddess » (Bambusa multiplex « Golden Goddess ») est une variété particulièrement attrayante à tige jaune et à feuillage dense, qui pousse bien en bacs et qui peut être maintenue à une hauteur de 2,5 m (8 pi).

Voyez comment cultiver du bambou dans un petit espace

5. Couleurs. Pour faire en sorte que vos plantations en bac gardent de la couleur, mieux vaut utiliser des plantes aux feuilles colorées au lieu de fleurs ou avec celles-ci. Voici un arrangement où un mariage de buisson confetti doré (Coleonema pulchellum « Sunset Gold »), d’Euphorbe de Corse argentée (Euphorbia myrsinites), de sauge et de graminées ornementales forme un pourtour de terrasse éclatant dans la région du Nord-Ouest Pacifique. La couleur dans cette combinaison vient principalement du feuillage des plantes, celle des fleurs étant un bonus. Au printemps, le buisson confetti se couvre de fleurs blanches ou roses pâles et l’Euphorbe fleurit en jaune-vert.
6. Minimaliste. Ce bac en T installé dans le jardin arrière d’une demeure de Vancouver relève la verdure plantée le long du solage et définit un espace tout simple pour s’assoir à l’extérieur. Cet aménagement minimaliste est presqu’entièrement composé de plantes à feuillage vert : prêle des champs, oranger du Mexique (Choisya ternata) vert foncé et herbe du Japon (Hakonechloa macra) de couleur chartreuse. Le bambou dans la section arrière du bac devient suffisamment haut pour couvrir le parement extérieur.
7. Champêtre. Vous n’avez pas besoin d’un immense espace pour créer un brin d’ambiance campagnarde. Autour de cette table à banquettes d’un jardin de Chiswick, dans Londres Ouest, de profondes jardinières intégrées offrent suffisamment d’espace pour cultiver un pré miniature d’annuelles et de graminées ornementales.
Le lis du Nile à fleur blanche (Agapanthus africanus « Albus ») surplombe l’achilée de couleur crème (Achillea sp.), la sauge des prés blanche (Salvia pratensis « White Swan ») et des épis très parfumés de tubéreuse (Polianthes tuberosa). Des massifs de pittosporum (Pittosporum tobira) délimitent le petit salon extérieur et structurent l’aménagement tout au long de l’année.
8. Favorable aux pollinisateurs. Peu importe leur taille, les jardins et les jardinières permettent de cultiver des variétés de plantes qui favorisent le travail de pollinisation des oiseaux, des abeilles, des papillons et d’autres insectes. Ainsi, la lavande cultivée dans la jardinière intégrée de cette terrasse de toit londonienne attire les abeilles et d’autres insectes pollinisateurs.

Des fleurs de différentes couleurs attirent différents types de pollinisateurs. Les colibris sont souvent attirés par les fleurs rouges et roses, les abeilles vont vers le bleu vif et le violet et les papillons choisissent les couleurs éclatantes comme le rouge, le jaune, le rose ou l’orangé. Cultiver des fleurs qui composent un vaste éventail de couleurs et créent une longue saison de floraison permet d’offrir une source constante de nectar et de pollen.

Comment cultiver un jardin pollinisateur moderne

9. Comestible. Selon leur taille et leur degré d’ensoleillement, les jardinières intégrées peuvent être un endroit idéal pour cultiver des fines herbes, les légumes et des baies. Plusieurs fines herbes méditerranéennes comme le basilic, le persil, la ciboulette, la marjolaine, le thym et l’estragon peuvent pousser dans à peine 30 à 45 cm (12 à 18 po) de terre – ce qui fait d’elles de bonnes candidates pour les bacs moins profonds. La plupart des cultivars de tomates et des arbustes de bleuets et de framboises ont besoin, pour fructifier, d’un terreau un peu plus généreux d’au moins 60 cm (24 po) de profond.
10. Faible entretien. Selon l’endroit où elles sont placées, les jardinières intégrées peuvent être plus difficiles à atteindre que d’autres éléments du jardin. Choisissez des plantes qui n’exigent pas de soins particuliers telles que les agaves sculpturales et les arbustes résineux et qui réduisent les tâches d’entretien sans sacrifier le style. Dans ce jardin arrière de Perth, en Australie, une simple rangée d’agaves à cou de cygne (Agave attenuata) devant une haie de laurier tin « ‘Spring Bouquet » (Viburnum tinus « Spring Bouquet ») accentue les lignes nettes de la terrasse et de la banquette, et ni l’une ni l’autre de ces plantes n’exige énormément de soins pour bien paraître.
11. Plein soleil. Quand vous choisissez des plantes pour des jardinières intégrées installées dans des endroits ensoleillées, rappelez-vous que les plantes plus petites s’assèchent plus rapidement que les plus grosses. Dans les climats estivaux chauds et secs, les plantes méditerranéennes et celles qui tolèrent bien la sécheresse pourraient être vos meilleures options.

Les bacs en béton qui entourent ce spa dans un jardin arrière d’Aptos, en Californie, est un exemple inspirant d’une combinaison de plantes qui aiment le soleil et tolèrent la sécheresse. Un olivier pousse dans le plus grand bac en surplombant d’un mélange de buisson confetti doré (Coleonema pulchellum « Sunset Gold »), de laîche de la Nouvelle-Zélande (Carex testacea) et de lavande papillon (Lavandula stoechas). Le tout est accentué d’agave à cou de cygne (Agave attenuatta) et d’aeonium jaune vif (Aeonium « Sunburst », deux autres plantes tolérantes à la sécheresse.

12. Ombre. Pour garnir les jardinières intégrées peu ensoleillées, optez pour des plantes qui aiment l’ombre comme les fougères, les hostas et plusieurs buissons résineux et plantes forestières.

Sur cette terrasse renfoncée et ombragée de Greenwich Village à Manhattan, les jardinières intégrées accueillent un érable du Japon (Acer palmatum), un aucuba du Japon (Aucuba japonica), de délicates fougères et du lierre rampant. Les plantes, de concert avec l’ameublement invitant et les décorations murales, transforment cet espace urbain en un refuge luxuriant.

Jetez un coup d’œil à cette transformation d’une cour urbaine

Choisir les plantes pour les jardinières intégrées. De façon générale, appliquez les mêmes règles que vous utiliseriez pour choisir des plantes pour tout autre espace extérieur. Cherchez des plantes qui conviennent à votre région et au degré d’ensoleillement du bac dans lequel elles seront cultivées. La plupart des plantes de jardin communes poussent mieux dans un sol qui s’égoutte bien. Comme l’égouttement peut être un problème dans les jardinières intégrées, vérifiez avant de planter pour résoudre tout problème d’égouttement. (Petit test rapide : Imbibez la terre d’eau et assurez-vous qu’elle est encore humide mais non détrempée deux heures plus tard.)

Étant donné que vous plantez dans un espace restreint, vous devez tenir compte de quelques autres facteurs dans votre sélection de plantes. La plupart des plantes de petite ou moyenne taille – comme le trèfle, les plantes grasses, les fleurs annuelles, les vivaces et les vignes — pousseront bien dans des jardinières intégrées si elles ont les conditions d’ensoleillement qui leur conviennent. Pour les arbustes, assurez-vous que le bac contient suffisamment de terre pour permettre la croissance des plus grandes variétés comme le pittosporum et le viburnum. Pour les arbres, choisissez des variétés à enracinement superficiel qui ne deviendront pas trop grands (les oliviers, certains types de palmier et d’agrum et plusieurs variétés d’arbres nain constituent de bonnes options). Rappelez-vous que bon nombre d’arbres ne profitent pas dans des espaces qui emprisonnent leurs racines.

Related Articles: